20180214_161247

Collège Barral : « Volontaire » pour découvrir les métiers… !

20180214_161247

Coline, Maorie et tous leurs camarades en séance de sport !

Depuis plusieurs années déjà, tous les élèves de troisième doivent effectuer un stage en entreprise lors de l’année scolaire. Cette expérience, d’une semaine maximum, permet aux jeunes collégiens de se faire une idée plus juste du monde du travail et de tester leurs centres d’intérêt avant l’heure des choix d’orientation au lycée. Durant cinq jours, les 160 élèves du collège BARRAL n’ont pas échappé à la règle et sont partis en observation dans l’entreprise de leur choix juste avant les vacances d’hiver. Ces stages ont pour objectif d’aider les collégiens à élargir et préciser leur représentation de la vie active en général, et de découvrir un ou plusieurs métiers. Pour la première fois, ils se penchent sur l’éventail des secteurs professionnels existants, s’interrogent sur ce qui leur plairait, se frottent au difficile exercice de la lettre de motivation, du cv et du fameux entretien d’embauche… Dans un laps de temps aussi court, et vu le jeune âge, le stagiaire n’a pas de mission à remplir. Cependant, il n’est pas un simple invité : encadré par un tuteur, il suit les activités de l’entreprise, et doit donc se conformer au règlement intérieur, rester poli, ponctuel…

Une approche concrète des métiers : témoignages

Ainsi, Victor a pu passer par tous les services de l’entreprise, une grande enseigne sportive, où il se trouvait, et a noté la différence entre la journée d’un simple collégien et celle d’un employé, « l’intensité n’est pas la même » déclare t’il, content et soulagé d’avoir accompli avec sérieux et efficacité les tâches qui lui ont été confiées.

Quant à Coline et ses camarades, en stage au 8ème RPIMA, ils ont  vécu au rythme des soldats, encadrés par l’Adjudant Chef de Réserve Didier, et ont découvert non sans surprise, la diversité des corps de métiers nécessaires au bon fonctionnement du régiment. 20180214_152731« Ils ont apprécié la rigueur, les exigences du métier de militaire, si souvent idéalisé par les jeunes » rajoute l’Adjudant Steve, Chef du bureau de recrutement, responsable de l’organisation de cette semaine d’immersion, qui aura suscité bien des vocations : « Nous avons découvert que les femmes avaient leur place dans l’armée ! C’était génial ! Nous sommes motivées plus que jamais pour nous engager ! » Concluent fièrement Maorie et Coline.20180214_152838

Pierre, quant à lui, rêvait depuis longtemps de voir comment l’on travaille dans un garage automobile. Le stage de troisième lui en a offert l’opportunité. Il s’est rendu compte qu’il fallait plus qu’un simple amour des belles carrosseries… « C’est physique ! » lance t’il un brin émoussé par une belle journée de travail.

Pour Adam, c’est la découverte du monde du numérique. « Je suis un passionné d’informatique ! C’était l’occasion de découvrir une entreprise, de m’essayer à certaines tâches de maintenance, de plonger au cœur des ordinateurs… Et je ne regrette pas ! C’est passionnant !».

Pour les professionnels comme Grégory Joulié, infirmier libéral qui a accueilli Elisa, c’est aussi une expérience positive : «De voir des jeunes motivés, dynamiques et appliqués, qui s’intéressent, s’impliquent dans leur stage, ça fait plaisir à voir !» et de rajouter philosophe « On voit très vite celui ou celle qui a la fibre et la niaque…! »

Quelque soit le ressenti final, positif ou négatif, si l’enfant n’a pas aimé le secteur dans lequel il a effectué son stage, pas de panique surtout ! Cette expérience lui aura au moins permis d’affiner ses propres représentations et choix d’orientation ! De retour au collège, il devra remettre un compte rendu de son expérience à l’équipe pédagogique.

Share Button

Classés dans :, ,

21 février 2018