Les 3èmes s’engagent à travers le dessin d’art en taille douce.

14 février 2020

Les élèves de 3èmes ont expérimenté en cours d’Arts Plastiques, la technique de la gravure en taille douce, technique employée par des artistes tels qu’Albretch DÜRER, Francisco de GOYA ou Otto DIX.
Le terme de gravure désigne l’ensemble des techniques artistiques, artisanales ou industrielles, qui utilisent l’incision ou le creusement d’une plaque pour produire une image ou un texte.

Le principe de la taille douce consiste à inciser ou à creuser à l’aide d’un outil ou d’un mordant une matrice. Après encrage, celle-ci est imprimée sur du papier ou sur un autre support. L’œuvre finale ainsi obtenue s’appelle une estampe.


Les élèves de 3èmes se sont emparés de cette technique afin de réaliser un dessin d’art engagé. Immergés dans notre époque contemporaine, où problématiques sociétales, médicales, écologiques ou politiques ne cessent de faire les gros  titres des journaux de notre pays, chacun d’eux a choisi un thème afin de réaliser un dessin qui dénonce, qui défend, qui met en lumière ou qui combat une idée, un problème.

Ainsi les violences faites aux femmes, l’addiction au tabac et/ou à l’alcool, le racisme, la malbouffe, la pollution, l’addiction aux écrans ou aux réseaux sociaux, le harcèlement ont permis un travail sur l’image, la représentation (et ses différents procédés : exagération, déformation, caricature, question d’échelle…) et la reproduction. Ce projet a amené ces futurs adultes en évolution à observer le monde contemporain, à prendre position pour défendre une cause, à penser à un procédé plastique pour délivrer un message, à comprendre que l’euvre d’art est source de questionnements, d’idées et qu’une image judicieusement travaillée est parfois plus percutante que de longues lignes… En particulier en hybridant estampes et impressions numériques ! Vanessa MUNOZ.

Share Button

Classés dans :, ,

Les commentaires sont fermés.