Les primaires en partenariat avec le CNES : « Trop chaud pour les manchots !»

9 juillet 2020

Cette année, les élèves de CM2 ont participé au projet  « Trop chaud pour les manchots » en partenariat avec le CNES.

Les manchots étant particulièrement sensibles au réchauffement climatique, nous avons commencé par travailler ce thème par le biais d’exposés et d’expérimentations.

Par la suite, nous avons suivi les déplacements de manchots royaux équipés de balises Argos au niveau des îles antarctiques (Crozet, Kerguelen…). Chaque semaine, les données satellites recueillies ont été reportées sur une carte.

L’analyse des données montre que les manchots se déplacent en faisant des boucles entre les îles Crozet et le front polaire, zone dans laquelle se rencontrent les eaux subantarctiques (froides) et les eaux polaires (très froides), véritable garde-manger pour les manchots. Ainsi, les adultes partent en mer, à environ 500 km au sud  de Crozet, afin de chercher la nourriture pour  leur petit manchot qui jeûne à terre en les attendant.

A cause du réchauffement climatique, cette zone de front polaire recule de plus en plus au sud. Les manchots adultes doivent parcourir de plus longues distances pour chercher leur nourriture. Les oisillons jeûnent donc plus longtemps en les attendant. Si cette zone de front polaire devait s’éloigner davantage, aucun oisillon ne survivrait à un jeûne prolongé,  ce qui provoquerait l’extinction de l’espèce…

Isabelle Létienne

Share Button

Classés dans :, , ,

Les commentaires sont fermés.