11 novembre 2019 : Hommage à nos héros d’hier et d’aujourd’hui

14 novembre 2019

Le 11 novembre 1918, à 11 heures, l’armistice entre la France et l’Allemagne marque la suspension des combats et le début des grandes négociations. La fin de la guerre de 1914-1918 est proche. C’est au moment de la signature des traités de paix à Versailles, le 28 juin 1919, que la paix triomphe. La sortie de guerre est alors actée. Mort au champ d’honneur durant la guerre, jamais identifié, le Soldat inconnu est le représentant anonyme des combattants morts pour la France. Il est inhumé sous la voûte de l’Arc-de-Triomphe à Paris.

Pour que jamais la flamme du souvenir ne s’éteigne, pour que toujours, on se rappelle de ces héros, de cette partie sombre de l’Histoire entre nos pays, des menaces que font peser la désunion, la flamme du Soldat inconnu est ravivée chaque jour.

À Paris, mais aussi dans l’ensemble des villes de France, les cérémonies du 11 novembre honorent tous les soldats morts aux combats.

La classe de 1ère Défense Sécurité Globale de Valérie Piétravalle s’est rendue à Paris, invitée par les plus hautes autorités de ce pays : M le Président de la république, Emmanuel Macron, M le ministre de l’éducation, Jean Michel Blanquer et Mme la secrétaire d’état aux Armées, Mme Geneviève Darrieussecq. Cette sélection exceptionnelle, ils la doivent au prix reçu l’an dernier dans le cadre du concours « Héritiers de Mémoire » et un projet mené avec le 8ème RPIMA, pour lequel ils ont été récompensés, en proposant un film sur leurs  interventions sur le théâtre d’opérations extérieures.

En route pour l’Arc de Triomphe

Récit d’une journée extraordinaire

Dans la matinée, sous une pluie fine et continue, le chef de l’Etat a donc présidé la traditionnelle commémoration du 101e anniversaire de l’Armistice avec un dépôt de gerbe devant la statue de Georges Clemenceau, la remontée des Champs-Elysées avec la grande escorte de la Garde Républicaine et le ravivage de la flamme du Soldat inconnu.

Les élèves ont assisté avec beaucoup de dignité, depuis la tribune des invités d’honneur à cette cérémonie solennelle, transis par le froid et une humidité prégnante. Leur patience en a été récompensée une première fois,  car ils ont pu saluer le Chef de l’état, venu à leur rencontre en toute fin de matinée.

Après une courte pause « déjeuner » en compagnie des élèves du lycée Saint Caprais d’Agen également honorés de cette invitation, ils se sont rendus au jardin Eugène Djendi, attenant au Parc André Citroën, théâtre de l’inauguration d’un monument érigé en hommage aux Morts pour la France sur les opérations extérieures. Ce monument est pour les militaires morts pour la France depuis 1963, depuis que des opérations extérieures sont menées par la France. 549 noms y figurent !

Ce lieu de mémoire est situé à proximité du Ministère des Armées. Il y a donc une forte symbolique car c’est en ce lieu, au cœur opérationnel du Ministère – au Centre de planification et de conduite des opérations – que sont conduites et planifiées les opérations militaires partout dans le monde. Le cimetière Vaugirard où sont enterrés des Poilus de 1914 se trouve aussi à proximité.

« Du Tchad au Mali, du Liban à l’Irak, des Balkans à la Syrie et au Burkina Faso, vous avez fait honneur à la France, partout, à chaque fois. Ce monument, ce mémorial est le vôtre« , a déclaré le chef de l’Etat lors de son discours pour les militaires morts pour la France en « Opex » depuis 1963, soit la fin de la guerre d’Algérie. 

Haute sculpture de bronze, le monument représente six soldats – cinq hommes et une femme – la tête recouverte d’un képi, d’un béret ou d’une casquette. Le visage grave, ils portent un cercueil invisible, symbole du vide et de l’absence. A côté, sur un mur, sont inscrits les noms de 549 militaires, dont deux femmes, tués par l’ennemi ou morts à la suite de blessures de guerre, de maladie ou d’accident sur les 17 théâtres d’opération étrangers depuis 1963, dont 141 au Liban, 129 au Tchad, 85 en Afghanistan et 78 en ex-Yougoslavie. 

D’un ton grave et solennel, le président de la République a salué cette « cohorte héroïque« , ces femmes et ces hommes qui « ont donné leur vie pour nous défendre et nous protéger » à travers « leur sacrifice suprême« . « En inaugurant ce monument, la France remplit une dette d’honneur« , a-t-il souligné, rappelant que cinq militaires étaient morts pour la France cette année encore, dont le brigadier-chef Ronan Pointeau, natif de Castres, tué le 2 novembre au Mali. Sa mort, récente, est venue rappeler que « contrairement aux autres grands monuments nationaux« , celui-ci « va malheureusement s’enrichir des noms des soldats qui continueront de mourir pour leur pays« , ce qui en fait à la fois « sa force et sa singularité« , a déclaré le général François Lecointre, chef d’Etat-major des Armées, qui a accompagné M. Macron pendant l’inauguration. 

« J’achève un projet inspiré par le président Nicolas Sarkozy et poursuivi par le président François Hollande dans cette continuité républicaine qui fait la force de notre nation« , a affirmé M. Macron, se disant conscient des « conséquences opérationnelles, humaines, familiales des décisions d’intervention et des ordres d’engagements » qu’il est amené à prendre « pour le bien de la nation. » 

Quelque 600 proches des militaires morts, ont participé à la cérémonie, tout comme nos élèves qui ont lu des lettres à leurs proches de combattants d’Opex.  Sous le feu des projecteurs, Célie, Laura, Laurent et Maxime ont porté haut les couleurs de notre établissement et de notre ville. Ils ont parfaitement maîtrisé la situation et su accomplir ce que l’on attendait d’eux, ils peuvent en être légitimement fiers.  Leur prestation était porteuse de sens et a su toucher les familles, à la fois parce qu’elle évoquait des expériences combattantes très concrètes, bien sûr, mais aussi parce qu’elle illustrait un lien transgénérationnel particulièrement fort.

Ils exprimaient en cela le plein succès de l’enseignement de défense dispensé quotidiennement  par Mme Valérie Piétravalle, le professeur référent. Les plus hautes autorités présentes n’ont pas tari d’éloges, saluant l’engagement de toute la classe, leur tenue durant les cérémonies.

Un grand bravo à tous, Barral est fier de ses jeunes !

Tout ceci n’aurait pu avoir lieu sans l’investissement exemplaire et exceptionnel de leur professeur Valérie Piétravalle ! Merci et bravo à elle aussi.

pour plus d’information suivre les liens suivants : https://www.facebook.com/elysee.fr/videos/2157102764595054/

Témoignage de Justine Guillay ,1°CDSG de Barral, le 17 novembre 2019

« Pour moi la cérémonie du 11 novembre au matin fut mémorable, car même si en mars 2019 nous avons été récompensés pour notre projet « reporter de guerre » et que nous sommes allés au Panthéon, cette cérémonie a Paris, sur les Champs Élysées fut plus importante pour conserver la mémoire de tous les soldats morts pour la France, notre pays. J’ai pris pleinement conscience que nous, élèves, devions nous souvenir d’eux.

L’après-midi, la cérémonie en l’honneur des soldats morts lors des opérations extérieures menées par la France, m’a énormément touchée. L’inauguration de ce monument pour eux fut un très beau moment de recueillement pour toutes les personnes présentes, et en communion avec les familles de ces soldats devenus des héros désormais immortels dans nos mémoires, car gravés sur la pierre. Cette cérémonie grave e solennelle, pleine d’émotion nous a permis de faire le lien avec nos travaux sur les OPEX et de mieux réaliser toutes les conséquences de ces missions extérieures.

Pour ma part, je ne pourrais jamais dire à quel point je suis fière d’être venue à Paris pour rendre hommage à ces 549 soldats morts pour nous, et à quel point je remercie tous ceux qui se battent pour nos valeurs, notre liberté et notre vie. » Justine Guillay

Témoignage de Louis Routelous, 1ere CDSG lycée Barral, sur le 11 novembre 2019

« Lors des deux cérémonies du 11 novembre à Paris, notre classe d’enseignement défense de Barral, de Castres, a pu vivre des moments uniques et inoubliables.

En effet, en ce jour de mémoire, être présent à la commémoration de la fin de la Grande Guerre, près de la flamme du soldat inconnu, fut vraiment un honneur pour nous, élèves de première. Notre réflexion, l’an dernier sur les OPEX, notre collaboration et nos journées aux 8°RPIMa, notre film, résultat d’une année de recherche, ainsi que notre prix au Panthéon se sont concrétisés par notre présence ce jour-là. Le travail fourni par notre classe nous a permis cette année d’assister à l’inauguration du monument pour les soldats morts en OPEX aux côtés du Président de la République, Monsieur Macron, du ministre de l’éducation, Monsieur Blanquer ainsi que d’autres représentants politiques. Cela m’a permis de mieux réaliser l’importance de notre travail sur les OPEX qui a eu des répercussions sur mon histoire et sur l’histoire de la France car j’étais là, et j’ai vécu ce moment de recueillement auprès des familles de ces soldats. J’ai réalisé alors que j’étais moi-même un membre de cette famille qu’est la communauté nationale. Cette journée restera gravée dans ma mémoire, elle mais aussi l’engagement des soldats français pour la protection de nos valeurs et de notre pays. »Louis Routelous, le 18 novembre 2019.

Témoignage de Laura Ferreira, 1ere CDSG Barral, 17 novembre 2019

« Le week-end du 11 novembre nous avons eu l’heureuse opportunité de participer à deux cérémonies. La première, concernant la commémoration de l’armistice du 11 novembre de la guerre de 1914-18. Puis la seconde, afin d’inaugurer, au parc André Citroën, le mémorial des soldats tués pour la France  en OPEX. Lundi matin, malgré le froid et la pluie, nous avons pu assister à une cérémonie importante, nationale, devant la tombe du soldat inconnu, commémorant la fin de la grande guerre. Ce moment de recueillement des soldats et hautes autorités de l’Etat avec nous, simples représentants de la nation française, m’a permis de ressentir émotion et fierté. L’après-midi, j’ai eu l’honneur de pouvoir lire devant le Président de la République et certains de ses ministres. J’ai alors réalisé la chance que nous avions de faire partie des privilégiés, invités grâce à notre travail. Il s’en est suivi une découverte du monument qui m’a impressionnée et touchée. Ce fut un week-end inoubliable.  Je suis rentrée à Castres avec des étoiles pleins les yeux et des souvenirs pleins la tête.
Je remercie toutes les personnes qui ont permis que ce voyage soit réalisable. » Laura Ferreira.

Témoignage de Laurent Zhu 1ere CDSG, lycée Barral le 17 novembre 2019

« La journée passée à Paris le 11 novembre avec la classe d’enseignement défense va rester gravée dans nos mémoires. Malgré le climat défavorable, la cérémonie qui s’est déroulée le matin a été une belle réussite : chargée d’émotions, avec la présence de nombreux hommes politiques, notamment le Président de la République mais aussi du Chef d’Etat Major des Armées et divers corps armés. Cette cérémonie a permis de renforcer notre travail de mémoire. La seconde cérémonie m’a encore plus marqué. En effet, nous étions nous aussi, élèves, acteurs de celle-ci en ayant l’honneur de lire certains extraits de témoignages d’OPEX, devant des familles concernées par ces dernières ; c’était un moment extrêmement riche en émotions.

Mais outre le fait d’avoir participé à ces cérémonies, l’objectif principal de notre engagement était atteint : nous avons réalisé ce jour-là un travail concret d’histoire et de mémoire, nous avons participé en tant qu’acteurs à solidifier le lien entre la Nation et son Armée et nous avons mieux saisi que nous faisions l’histoire. Ce n’est pas seulement dans les livres ! Cette histoire qui est la nôtre, nous la construisons avec le reste de la nation. » Laurent Zhu.

Témoignage de Jimmy Ravoux 1ere CDSG, lycée Barral le 17 novembre 2019

« La cérémonie du 11 novembre au Champs-Élysées fut un instant mémorable par l’importance de cet hommage aux soldats morts pour la France car sans eux la France ne serait pas telle qu’elle est aujourd’hui. Avoir assisté à cet hommage a donc été un vrai privilège, et il est important de se souvenir de ceux qui ont sacrifié leur vie pour préserver les valeurs de la France ainsi que notre liberté à tous. »

Share Button

Classés dans :, ,

Les commentaires sont fermés.