La médiation, un langage de paix !

10 janvier 2017

dscf4614

            Riche de son expérience en la matière, l’ensemble scolaire Barral poursuit son aventure de la médiation. Ce dispositif coopératif vise, lors d’un conflit, à faciliter l’intervention de personnes extérieures au conflit, formées pour dépasser le rapport de force, dans le but de  trouver une solution sans perdant ni gagnant.

Lundi 9 janvier dernier, sous le regard bienveillant de leurs aînés et lors d’une cérémonie solennelle, la nouvelle promo de médiateurs a reçu des mains de la direction de l’établissement, l’attestation de formation accompagnée d’un magnifique bracelet vert fluo, signes distinctifs de leur intronisation et de leur engagement en la mission de médiateur auprès de leurs camarades de classe.

Des enjeux civiques et pédagogiques

« La médiation des conflits par les élèves est une réponse efficace aux petites violences quotidiennes et aux incivilités» affirme David Pérez, directeur adjoint. « Ce processus, basé sur l’apprentissage des techniques de communication et de résolution des conflits, a transformé véritablement les élèves. Il leur a insufflé une confiance énorme et a permis d’accroître leur responsabilité au sein de notre établissement pour favoriser un climat scolaire bienveillant et amener l’atténuation de certaines tensions, de violences entre élèves. C’est assurément une façon d’améliorer le bien être des élèves et développer une culture de paix. » Renchérit Evelyne Blanc, chef d’établissement.

« Ce dispositif offre un lieu d’écoute et de parole, un espace de dialogue organisé et régulé. A la culture de l’affrontement, de l’immédiateté, il oppose la médiation du langage ». souligne Jacques Chanabé, formateur qualifié, à qui  a été confiée la formation et l’accompagnement des médiateurs.

« C’est un volet que nous rajoutons à la traditionnelle formation du délégué, qui s’inscrit qui plus est, dans la durée puisque les élèves en question, en début de cycle aujourd’hui, pourront gagner en expérience et savoir faire au fil de leur parcours en collège ou au lycée, c’est le cas des élèves formés jusqu’à présent !» rajoute Evelyne Blanc.

« Reconnaissables avec notre bracelet vert fluo, nous sommes prêts à intervenir à tout moment, à la demande des victimes ou responsables » confie fièrement Axel, un des médiateurs les plus expérimentés (formé en 2014) aujourd’hui en terminale. « Nous sommes en quelque sorte les grands frères !»dscf4616

« La médiation met en évidence ce qu’est ou devrait être un établissement scolaire à savoir un lieu d’apprentissage et d’expérimentation d’une citoyenneté dans laquelle tout citoyen est une personne responsable adhérant aux valeurs de tolérance, de respect et de paix. Elle prend en compte le sentiment de justice et injustice, renforce la coopération entre élèves mais surtout met en valeur l’engagement, la motivation et la parole de l’élève, le rendant acteur» conclut fièrement Jacques Chanabé.  Et c’est autour d’un repas convivial que s’est clôturée cette cérémonie. Tous les médiateurs, plus d’une cinquantaine, anciens et nouveaux,  ont ainsi pu partager leurs expériences de médiation.

Share Button

Classés dans :, , , , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.