ORIENTATION : FORUM DES CARRIÈRES

17 novembre 2016

FORUM DES CARRIERES   : samedi 21 janvier 2017 de 8h30 à 12h30

De la 4ème à la terminale

A partir du 20 janvier et ce jusqu’au 20 mars, les lycéens de terminale doivent formuler des vœux pour la suite de leurs études dans le cadre du dispositif national d’admission post-bac (APB). Choix difficile ? Un peu moins peut-être grâce au forum des filières et carrières organisé au sein de l’établissement qui a chaque année un véritable succès.
Environ 700 élèves de la 4ème à la terminale vont être accueillis par des professionnels issus des entreprises, des professions libérales, des établissements de formation, ou encore des étudiants en exercice, représentant ainsi une centaine de métiers. Ils arrivent des quatre coins de la région et même parfois de France. « Nombre d’entre-eux sont des anciens de la maison, prêts à transmettre le témoin, à partager leur vécu scolaire et leur parcours professionnel. C’est une véritable aubaine pour nos jeunes adolescents. De plus à leur âge, ils sont plus enclins à écouter des personnes extérieures plutôt que la traditionnelle rengaine des parents ou professeurs… » Rappelle amusée, Elisabeth Andreu, l’aide documentaliste.
Le salon est classé par pôles ; les métiers et les formations sont regroupés par filières. Cette rencontre indispensable permet à de nombreux élèves de découvrir le monde du travail et les multiples possibilités offertes, d’affiner leur choix d’orientation, d’envisager leur avenir professionnel vers des secteurs qui, aujourd’hui, recrutent. Les élèves peuvent ainsi conforter leur choix d’orientation en meilleure connaissance de cause ou découvrir des opportunités de métiers insoupçonnées. Pour les plus jeunes, c’est un premier rendez-vous avec l’avenir, c’est la première graine qui est plantée et qui germera plus tard…Pour les plus âgés, c’est aussi l’occasion de se renseigner sur la vie étudiante avec ses joies et ses difficultés !

A chacun sa voie, chacun son destin !

 Ou comment concilier sport de haut niveau et études…

 

      

alan-brazo_pub-magupvd1                         

Article rédigé à partir d’extraits d’articles du journal l’Indépendant, quotidien de la région Languedoc Roussillon.

 Alan BRAZO, ancien élève de Barral, promo 2010, nous raconte son parcours atypique :

 Rugbyman professionnel à l’Union Sportive des Arlequins de Perpignan, plus communément appelé USAP et doctorant en océanologie.

 « Breton de naissance et catalan depuis 6 ans, ce jeune homme de 24 ans aujourd’hui, d’1,92 m, 105 kg, a trouvé sa voie ! Patient, humble et sérieux, son parcours et ses projets font de lui, un exemple à suivre pour tous les jeunes, autant sur le plan sportif qu’universitaire. »

« C’est une grande fierté pour nous de compter Alan parmi notre effectif. Sa réussite et son double engagement, universitaire et sportif, en font un homme de grande qualité pour aujourd’hui mais aussi pour demain. » Sylvain Deroeux, Directeur Général de l’USAP.

Voilà une bien belle façon de présenter cet ancien de la maison Barralienne ! A l’orée de cette nouvelle année, beaucoup d’élèves de lycée se posent des questions métaphysiques sur leurs choix d’orientation. Il nous a semblé intéressant de mettre les projecteurs sur ce parcours atypique qui montre bien qu’à cœur vaillant rien d’impossible…

« Je suis né dans le Morbihan en 1992 mais j’ai grandi à Lautrec puis Castres. J’ai poursuivi mes études au Collège et Lycée Barral où je n’étais pas un élève « modèle » mais tout simplement un élève « normal » … (Rires gênés) » Son Baccalauréat Ssvt en poche (Mention Assez Bien tout de même), il décide d’intégrer l’IUT Génie Biologique option Environnement de l’université de Perpignan, « suite à une rencontre fructueuse » se souvient-il, lors du forum des filières et carrières, organisé au sein de l’établissement scolaire.

Parallèlement à ses études, Alan est sportif. Au départ investi dans le football au Castres Football Club où il occupe le poste de gardien de but, il troque irréversiblement le ballon rond contre le ballon ovale à l’arrivée en terre catalane, « sur les conseils de ses professeurs de d’EPS Jacques Cauquil et Julien Barbara. »

1751759-37033346-2560-1440

Rapidement repéré, il intègre à 20 ans, le centre de formation du célèbre club de rugby de l’USAP. C’est à ce moment que se pose le dilemme entre les études et le parcours rugbystique. « En 2012 je venais de terminer mon DUT et je ne voulais pas m’arrêter là, la carrière de rugbyman professionnel étant aléatoire (blessures, performances en baisse, mauvais choix de carrière…) Mon souhait était de continuer avec une Licence Sciences de la Terre et de l’Environnement mais mes entraînements étaient de plus en plus contraignants. J’ai alors reçu le soutien de la Fondation Universitaire de Perpignan et grâce à une bonne organisation et quelques sacrifices personnels, j’ai pu concilier ma formation et ma passion ! Concrètement la Fondation a financé du soutien scolaire tout au long de l’année universitaire et moi de mon côté, je mettais à profit mes jours de repos pour étudier et ainsi pouvoir décrocher ma Licence ». Des efforts payants puisqu’il termine 2ème de sa promotion !

Fort de ses bons résultats il décide alors de s’inscrire en Master Géosciences Marines et Environnement Aquatique, qu’il décroche dans la foulée. Et c’est lors d’un de ses stages, à la Réserve Naturelle Marine de Cerbère Banyuls, durant lequel il étudie l’évolution du mérou et du corb à des fins de protection, que lui vient l’envie de continuer dans ce domaine. « Grâce à ce stage, j’ai pu me rendre compte à quel point le milieu aquatique est fragile.  La problématique de conservation des populations de corb m’a semblé être un sujet de recherche pertinent dans le cadre d’une thèse. Espèce menacée d’extinction, le corb est protégé par un moratoire depuis maintenant 2 ans. Mais elle reste une espèce peu connue du monde scientifique. C’est dans ce cadre que se place mon projet de thèse. Il doit permettre d’enrichir les connaissances sur le corb pour mettre en place des mesures de gestion adaptées et justifier la nécessité du moratoire.»

Partagé entre sa passion du monde marin et sa soif de grandes émotions et titres avec son club de rugby, Alan est un jeune accompli et « heureux comme un poisson dans l’eau ! »

Aujourd’hui, son parcours est mis en avant dans le monde du rugby professionnel (voir le film du syndicat des joueurs professionnels PROVALE) et à l’université de Perpignan (voir affiche) afin de motiver les jeunes sportifs dans leurs études et les moins jeunes à penser à leur reconversion …

 

Share Button

Classés dans :, , , , ,

Les commentaires sont fermés.